Deprecated: Creation of dynamic property UpdraftPlusAddons2::$plugin_file is deprecated in /home/christoshz/www/wp-content/plugins/updraftplus/udaddons/updraftplus-addons.php on line 70

Deprecated: Using ${var} in strings is deprecated, use {$var} instead in /home/christoshz/www/wp-content/plugins/updraftplus/class-updraftplus.php on line 996

Deprecated: Using ${var} in strings is deprecated, use {$var} instead in /home/christoshz/www/wp-content/plugins/updraftplus/class-updraftplus.php on line 996

Deprecated: Using ${var} in strings is deprecated, use {$var} instead in /home/christoshz/www/wp-content/plugins/updraftplus/class-updraftplus.php on line 1569

Deprecated: Using ${var} in strings is deprecated, use {$var} instead in /home/christoshz/www/wp-content/plugins/updraftplus/class-updraftplus.php on line 2308

Deprecated: Using ${var} in strings is deprecated, use {$var} instead in /home/christoshz/www/wp-content/plugins/updraftplus/class-updraftplus.php on line 3171

Deprecated: Using ${var} in strings is deprecated, use {$var} instead in /home/christoshz/www/wp-content/plugins/updraftplus/class-updraftplus.php on line 3177

Deprecated: Using ${var} in strings is deprecated, use {$var} instead in /home/christoshz/www/wp-content/plugins/updraftplus/class-updraftplus.php on line 3312
Fruits et légumes : zoom sur le modèle de production de contre saison de Sofruce | christospalace
17 mai 2022

Fruits et légumes : zoom sur le modèle de production de contre saison de Sofruce

//
Fruits et légumes

Dans une dynamique de recherche d’équilibre dans la production de fruits et légumes, l’un des acteurs importants de la filière (production et distribution), Sofruce, a mis en place un modèle de production de contre-saison. Le point sur le sujet avec Chéritel.

Le savoir-faire Sofruce

Acteur important de la production et distribution de fruits et légumes, Sofruce commercialise sa production propre et celle de ses partenaires (Espagne, Portugal et Maroc) principalement en France, mais aussi dans d’autres marchés européens. Spécialisée dans la production et distribution des fruits rouges, des courgettes, du melon, des cultures maraîchères et des agrumes (mandarines, clémentines…), Sofruce défend un modèle de production peu courant. En effet, la société travaille durant les périodes froides en Europe, d’octobre à avril, où les jours sont plus courts, pour produire de façon naturelle autour du bassin méditerranéen et distribuer ses produits en Europe continentale. Il est utile ici de rappeler que les cultures dans lesquelles l’entreprise est spécialisée ont un cycle végétatif et une photosynthèse basés sur la chaleur et la lumière, respectivement.

Pour défendre ce modèle de production, Sofruce fait face à de nombreux obstacles et difficultés. Par exemple, l’entreprise fait les frais, depuis plus d’un an maintenant, d’une hausse des coûts de production, liée  à l’envolée des prix des semences, des plans, des consommables et de l’énergie. Par exemple, le coût de revient des produits de base comme la tomate a augmenté de près de 15%. Une hausse qui s’explique, en partie, par la reprise des activités aux Etats-Unis, qui a mis sous tension la chaîne logistique internationale (transport routier et maritime). Pour Sofruce, tout l’enjeu désormais est de communiquer efficacement avec ses partenaires distributeurs pour faire en sorte de répercuter ces augmentations.

Les productions de contre-saison impactées par l’envolée des prix

La production nationale française de contre-saison est en plein développement. Cela est somme toute logique, particulièrement lorsque la production naturelle est facilitée par la température et la lumière. En revanche, les choses se compliquent pendant les périodes de froid, car il devient alors nécessaire de recourir à la lumière artificielle et de chauffer les serres. Bien que les progrès technologiques aient permis aux producteurs d’étendre leur calendrier de production, il ne faut pas oublier que tout cela a un coût économique, mais également environnemental, en raison de la surconsommation d’énergie. Ainsi, la logique voudrait qu’on cultive au soleil pour ensuite rapatrier les produits en fin de cycle jusqu’aux lieux de consommation. De toute évidence, l’envolée des coûts de l’énergie impactent énormément les productions nationales françaises de contre-saison.

Crise ukrainienne et évolution du marché

L’une des principales raisons qui expliquent l’augmentation des prix de l’énergie est à chercher du côté de l’Ukraine. La crise ukrainienne crée par ailleurs un climat d’incertitude à moyen terme quant à la stabilité des marchés, mais aussi à cause des disponibilités des différents produits dont les producteurs ont besoin. Par ailleurs, il faut savoir que le marché et les attentes des consommateurs évoluent. Aujourd’hui, ces derniers sont demandeurs de produits sains et sans résidus, et qui ont un minimum d’impact sur l’environnement.